Dieu ouvre encore des portes!

J'ai été diplômée en juin 2016, et la prochaine étape pour moi était de trouver un travail. J'avais décidé qu’elle allait être mon attitude durant cette période de recherche d’emploi. Je voulais faire confiance à Dieu pendant tout le processus et développer une attitude de foi en toutes circonstances parce que toute période difficile dans nos vies est une occasion de grandir. La bible dit : « Mes frères, considérez-vous comme très heureux quand vous avez à passer par toutes sortes d’épreuves ; car, vous le savez, si votre foi résiste à l’épreuve, celle-ci produit la persévérance. » Jacques 1:2-3 FRC Donc oui, je cherchais du travail mais c'était dur. C'était surtout dur à cause de mon père qui est à la retraite et des frais de scolarité élevés de mon petit frère. Par moment je me décourageais, mais Dieu était toujours là pour m'encourager et me relever. Il y avait aussi des gens que Dieu mettait autour de moi pour prier pour moi et m'encourager. Notamment mon fiancé Rahim, ainsi que Anne, Manassé, Kétia etc. J'avais dit à Dieu quand je priais pour mon travail qu'entre autres, je voudrais commencer à travailler le 15 Août. Avant que le 15 Août n'arrive, Manassé, un leader jeunesse dans mon Église avait prêché en disant qu'il ne fallait pas mettre de deadline à Dieu...j'ai bien compris le message. J'avais appliqué pour un emploi pour lequel je ne me sentais pas qualifiée le 29 Août. Le 30 Août, Valéry Nabi m'a appelée, sans aucune raison apparente, que pour m'encourager dans ma recherche de travail. Il m'a expliqué ce jour-là, comment ça lui avait pris 14 mois pour obtenir le travail que Dieu lui avait prévu. Il me disait que Dieu avait un temps pour chaque chose et que l’attente est un moment où Dieu nous enseigne des choses et nous font grandir en lui. Au lieu d’être découragée en entendant le si long délai qu’il avait dû vivre, je me suis sentie encouragée et j’ai réalisé que Dieu était fidèle. Je devais continuer de persévérer, peu importe le nombre de temps que ça prendrait.

Par la suite : - Le 8 septembre : j'ai reçu un appel m’informant de passer un test en ligne et de les transmettre les résultats. Chose que j’ai faite. - Le 12 septembre : je n'avais toujours pas de nouvelles, alors j'ai laissé un message pour avoir des nouvelles. - Le 14 septembre : Je suis contactée pour une entrevue le lendemain. Ma réponse était oui. J'en parle avec Rahim, mes amis Anne et Manassé, qui ont prié pour moi et avec moi. - Le 15 septembre : Le matin, durant mon temps de prière, je demande à Dieu une parole pour mon entrevue et je Le ressens me dire que je serai prise. Je l'écris dans mon cahier. Je suis allée à l'entrevue, et ça s'est bien passé. Ils m'ont dit qu'ils me rappelleraient dans une à 2 semaines si j'étais prise. Je suis sortie en ayant la paix malgré le fait que mon entrevue n'était pas parfaite. Entre temps, pendant le temps d'attente, je commençais à stresser et me dire que finalement ce n’était peut-être pas Dieu qui m'avait parlé mais mes émotions. Le 24 septembre : ma journée de samedi s’est passée comme d'habitude, mais pendant la soirée, une pensée me vient à l'esprit. C'était un murmure doux et léger : j'ai entendu Dieu qui me disait, « Expect good things » ou en français, « Attends-toi à de bonnes choses ! »

Il m'a aussi conduit vers ces deux versets : Lamentations 3:25 « L’Éternel a de la bonté pour qui espère en lui, Pour l’âme qui le cherche.» et Es 30:18 BDS « Et pourtant, l’Éternel attend le moment de vous faire grâce et il se lèvera pour vous manifester  sa compassion, car l’Éternel est un Dieu juste. Heureux tous ceux qui se confient en lui ! » J'ai donc réalisé que lorsque mon téléphone sonnait, j'anticipais de mauvaises nouvelles. Je croyais sans avoir la foi réellement, car quelque part je voulais me protéger de la déception. Mais Dieu voulait que je sache qu'Il est un Père aimant et qu'Il voulait mon bien ! 3 jours plus tard, le 27 septembre, on m'appelle pour une semaine d'essai. Le 3 octobre : je commence ma semaine d'essai. Le 6 octobre : on me dit qu'on me garde. Le 11 octobre : je signe mon contrat de travail. Gloire à Dieu !

Croyez encore car Dieu est celui qui ouvre des portes ! Il l'a fait pour moi et Il peut le faire aussi pour vous !

Soyez béni(es)


Armelle Nouafo Kom

Témoignages Récents
Rechercher par Tags

Notre Adresse :
Chambly (QC)  Canada

Appelez nous:

1-450- 447- 0444

Ecrivez-nous:

tsnicou@gmail.com