Où es tu?

«Les ânesses ont été relâchées pour que tu rentres dans ta destinée, mais où es tu?»

Saül, un homme de la tribu de Benjamin découvrit qu’il était appelé à régner sur Israël alors qu'il était parti à la recherche des ânesses perdues de son père. Dieu avait organisé la rencontre entre le prophète Samuel et Saül pendant que ce dernier était à la recherche du bétail perdu. Il avait également mandaté le prophète Samuel pour oindre Saül comme roi d’Israël, mais le jour de l'investiture, voir 1 Samuel 10 v 22, Saül se cacha du côté des bagages, alors qu'il savait qu'il était appelé, oint pour être roi. Pour quelle raison?


Peut être par peur, manque de confiance ou en raison d'une grande timidité ou d'une faible estime de soi etc.? La Bible nous dit dans 1 Samuel 9 v 21 qu'après une déclaration du prophète Samuel sur Saül par rapport à la royauté, celui-ci lui répondit : ‘’Ne suis-je pas Benjamite, de la plus petite tribu d’Israël et ma famille n’est-elle pas la moins importante de toutes celles de ma tribu?’’ C’est ainsi que se voyait Saül.


Mais Dieu, Lui voyait un grand roi. Dieu t’a aussi choisi comme Il avait choisit Saül pour une raison, une tâche particulière. Peut-être pour encourager les autres, pour être un témoin fidèle, un évangéliste, un intercesseur, l'initiateur d'une œuvre particulière qui va influencer des générations etc. et comme Saül, tu te caches du côté des bagages.


Les bagages peuvent représenter le travail, les médias sociaux, les activités, la maladie, l’incapacité etc. Tu restes caché derrière toutes ces choses oubliant que Dieu te voit comme il voyait Saül caché du côté des bagages. Sa voix retentit à nouveau demandant : Où es tu? J’appelle un homme, une femme de valeur à se lever pour ma cause. Tu donnes différentes raisons comme Saül : «ma famille est la plus insignifiante; il faut bien que je travaille pour manger, la maladie me limite à beaucoup de choses etc ». Ces raisons sont toutes bonnes mais laisse moi te dire que le Dieu à qui tu obéis est capable de te donner une force surnaturelle, de pourvoir autrement à tes besoins, de te combler dans ton obéissance…


Dieu parle encore : « Voici, je reviens bientôt. La nuit est presque finie et le jour va paraître. Qu’as-tu fais pour moi jusqu’à présent? Je te cherche encore. Où es-tu? » Est-ce la peur de ne pas être capable, ni à la hauteur? Est-ce la honte? Ton entourage? Qu’est ce qui te retient et qui t’empêche de répondre à l’appel de Dieu? Je t’encourage à prendre du temps pour méditer sur ce qui vient d'être dit, laisse Dieu te parler car le temps est court. Prends ton courage à deux mains et sors du côté des bagages pour répondre OUI à l’appel de Dieu.


Sois béni(e)

Nicole Tapsoba Nabi

Témoignages Récents
Rechercher par Tags