Pourquoi toujours moi ??

Lorsque nous traversons des moments difficiles et que nous vivons une série de mauvaises expériences, nous pouvons commencer à penser que tout est contre nous. Pourquoi cela n’arrive qu’à moi? Pourquoi Dieu permet que toutes ces mauvaises choses m’atteignent? Nous commençons par la suite à développer l'habitude de se plaindre de nos situations, de s’isoler et de vivre dans l’amertume et le désespoir. Nous retrouvons un exemple similaire dans la bible dans le texte de Jean 5 :1-14. Il s’agit de l’histoire d’un paralytique qui se trouvait dans une ville où se situait une piscine nommée Bethesda, considérée comme étant un lieu dans lequel on pouvait avoir accès à la guérison. Et pourtant ce paralytique passait ces journées dans ce lieu depuis 38 ans, sans voir aucun progrès dans sa vie. Quel contraste ! Il nous arrive aussi souvent d’avoir l’impression d’être dans un environnement où le monde autour de nous vit le plein bonheur, alors qu’on semble de notre coté comme paralysé dans un domaine de nos vies. Mais c’est pourtant dans ce lieu de désespoir que Jésus vient à sa rencontre. Lorsque Jésus le rencontre, Il lui pose une question étonnante : veux-tu être guéri ? Mais la réponse du paralytique est encore plus surprenante. Ce dernier explique à Jésus comment il a essayé par tous ses propres moyens de se sortir de cette situation mais n’y est pas arrivé. Il se met alors à se plaindre de son triste sort, au lieu de lui répondre simplement « oui! »

Le fait de se plaindre et de voir le mal constamment autour de nous, nous paralyse comme cet homme. Nous n’arrivons pas à profiter de ce que Dieu nous offre de meilleur dans la vie et développer pleinement notre potentiel. Ce paralytique aurait voulu être le premier à se baigner dans la piscine lorsque l’ange agitait l’eau, afin d’être guéri, mais les autres le devançaient. Lorsqu’on a une mentalité de victime, ce sont les autres qui ont tort, qui sont la cause de notre état. On a tendance à s’isoler d’eux, à refuser d’assumer nos responsabilités.

Pour sortir de cette mentalité qui nous paralyse ne devons tout d’abord le vouloir. C’est pourquoi Jésus lui pose la question : veux-tu une solution à ta situation ? Ou préfères-tu continuer à te plaindre? Jésus sait combien la situation que tu traverses t’affecte et Il compatit avec toi. Mais Il veut que tu désires sortir de cette situation plus que tout, afin que ta foi produise ce miracle. Nos pleurs et nos plaintes, rendent Dieu triste, mais cela ne fera pas qu’Il intervienne pour nous. Ce n’est que notre foi qui le fera agir (Hébreux 11 :6). Nous devons donc montrer notre foi en Dieu, en refusant de maintenir cette atmosphère de plainte et de victime autour de nous, en refusant de méditer continuellement des mauvaises expériences de nos vies, en refusant de constamment s’attribuer nos échecs ou de les attribuer exclusivement aux autres, en refusant de juger les autres et leur réussite, en refusant de laisser les contretemps ruiner nos journées, en refusant d’amplifier des échecs, en refusant de supposer que toutes les actions des autres à notre égard sont personnelles. Il faut décider de regarder à la solution que Dieu nous propose, la rechercher ardemment et l’accepter. Ceux qui cherchent des solutions, activent leur potentiel, ceux qui se plaignent régulièrement se victimisent. Nous sommes tous acteurs, nous avons la possibilité d’utiliser les capacités que Dieu nous donne, ainsi que le conseil de son Esprit, pour penser, faire et créer ce qui va nous apporter un plus grand bonheur. Rien ne sert à se plaindre, il faut plutôt chercher des solutions, la solution de Dieu (Psaumes 55 :22).


Soyez bénis


Manassé Drabo


Témoignages Récents
Rechercher par Tags