Le Seigneur n’est pas en retard dans l’accomplissement de sa promesse!

Ni les paroles que les hommes ont proclamé sur ta vie, ni les délais, ni le temps qui passe, ni les saisons qui défilent et même pas la mort peuvent mettre une date finale à ce que Dieu a décidé d’accomplir dans ta vie.

Souviens-toi de l’histoire de Marthe, Marie et Lazare contée dans le livre de Jean au chapitre 11 : « Marie était cette femme qui, après avoir répandu une huile parfumée sur les pieds du Seigneur, les lui avait essuyés avec ses cheveux. Les soeurs envoyèrent dire à Jésus : Seigneur, voici, celui que tu aimes est malade ». Lazare a besoin de toi…


Mais qu’est-ce qui se passa : Lazare mourut et Marthe et Marie ont dû enterrer leur frère. Elles ont attendu pour Jésus mais il arriva quatre jours après l’ensevelissement de Lazare.


Marthe dit à Jésus « Seigneur, si tu avais été ici mon frère ne serait pas mort… » Mais tu es là quatre jours trop tard. Tout espoir est fini et Seigneur nous ne comprenons pas pourquoi tu as attendu aussi longtemps.

Je voudrai m’arrêter un instant et dire que Marthe, Marie et Lazare étaient aimés de Dieu, et toi aussi tu l’es !

Ils ont fait parvenir leur détresse à Jésus, toi aussi tu fais monter ta prière, toi aussi tu fais parvenir à Jésus ta détresse et ta souffrance.


Mais qu’est-ce que tu constates, tout comme pour Lazare tu te retrouves dans le tombeau, tout comme pour Lazare, il y a une pierre qui est venue sceller ton destin. Il y a cette pierre que tu n’arrives pas à déplacer, qui te plonge dans l’obscurité et tu te dis : tout est perdu !


Mais regarde, je veux te dire que l’histoire n’est pas finie, Jésus se rendit au tombeau et donna l’ordre d’enlever la pierre : Il cria d’une voix forte : " Lazare sort de là" et voilà que le mort sortit du tombeau.

Tu peux être en ce moment sur le champ de bataille et tu ne vois pas la victoire, tu as crié vers Jésus « Seigneur, j’ai besoin de toi mais il n’est pas apparu ».


Je veux te dire : Ne te décourage pas, parce que Jésus est toujours le même, Il sera bientôt là, Il ôtera la pierre et tout comme pour Lazare, Il appellera ton nom.


Il y a un fait que nous ne devons pas oublier : C’est que, pour le Seigneur, un jour est comme mille ans et mille ans sont comme un jour ! Alors quand même selon nous, il viendrait quatre jours trop tard, il est Dieu, il viendrait quand même à l’heure !


Soyez encouragés.


Laura Palix.



Témoignages Récents
Rechercher par Tags