Sur la montagne il sera pourvu !

J'aimerais vous partager deux choses que j'ai sur le cœur depuis quelques semaines : l’honneur que l'on donne à Dieu et sa provision en réponse à cette révérence.


Je vous propose de lire Genèse 22, qui illustre le cœur d'Abraham envers Dieu. Abraham n'a pas hésité à offrir à Dieu son bien le plus précieux, à savoir le fils unique qu'il avait désiré depuis de nombreuses années.


Au-delà du sacrifice d'un enfant, sommes-nous comme Abraham, prompt à obéir, à honorer Dieu quelque soit ce qu'il nous en coûte? Le seigneur devrait-il nous demander comme dans Malachie 1.6 ‘’Un fils honore son père, et un serviteur son maître. Si je suis père, où est l'honneur qui m'est dû ? Si je suis maître, où est la crainte qu'on a de moi ?’’


Il est grand temps que les choses changent et que nous fassions un examen de conscience en nous posant les bonnes questions …


Quels sont les égards, le respect, l'honneur que l'on doit accorder à un père et une mère? Et à plus forte raison à Dieu.


En quoi ai-je pu mépriser Dieu, bafouer sa grandeur, offenser sa dignité?...Pour moi, est-ce une corvée que de lui obéir, de venir dans sa présence…D'arrêter le temps pour le chercher?


Est-ce normal pour moi de donner à Dieu quelque chose dont je sais être une pure perte, quelque chose qui ne me coûte rien? Quelque chose dont je veux me débarrasser? Alors que le roi David voulait acheter l’emplacement de l’aire d’Orna pour y bâtir un autel à l’Éternel, celui-ci voulait la lui donner gratuitement et à David de lui dire dans 1 Chroniques 21 v 23 : ‘’Non! Je veux l'acheter contre sa valeur en argent, car je ne présenterai point à l'Éternel ce qui est à toi, et je n'offrirai point un holocauste qui ne me coûte rien.’’


J'aimerais nous encourager à croire que l'autel du seigneur a un prix : celui de la consécration et c'est uniquement ainsi que se déclenche pleinement Son action.


Dans l'histoire d'Abraham : Dieu lui dit … ‘’parce que tu as fais cela, et que tu n'as pas refusé ton fils, ton unique, Je te bénirai et je multiplierai ta postérité, comme les étoiles du ciel et comme le sable qui est sur le bord de la mer ; et ta postérité possédera la porte de ses ennemis. Toutes les nations de la terre seront bénies en ta postérité, parce que tu as obéi à ma voix.


Abraham donna à ce lieu le nom de Jehova Jiré. C'est pourquoi l'on dit aujourd'hui : A la montagne de l'Éternel il sera pourvu.’’


En effet sur la montagne de sa présence, Il te donnera ce qui est nécessaire, choisis donc la bonne part.


Résous dans ton cœur de lui donner une place de choix!


Car si nous honorons Dieu comme Abraham l'a fait, nous allons l'expérimenter comme Celui qui pourvoit.


Soyez béni(es)


Denise Vivenagbo

Témoignages Récents
Rechercher par Tags