Dieu n'agit pas sur la base des sentiments!!!

«...Seigneur, celui que tu aimes est malade.» Ce sont ces paroles que les sœurs Marthe et Marie envoyèrent dire à Jésus alors que leur frère Lazare était souffrant. L'histoire de la maladie de Lazare nous est rapportée dans Jean 11: 1-16.


Pour situer un peu le contexte, le Seigneur avait l'habitude de séjourner dans cette famille. C'est même au cours d'un repas que Marie, l'une des sœurs, versera du parfum sur les pieds du Seigneur pour les essuyer avec ses cheveux. Jésus connaissait bien ces deux sœurs et leur frère Lazare; De plus il les aimait (verset 5).


Aussi quand Lazare a eu besoin de l'aide de Jésus, les sœurs vont Lui faire dire «...celui que tu aimes est malade.»


Mais curieusement, à cette nouvelle, au lieu de se dépêcher pour secourir son ami, Jésus va donner une parole « cette maladie n'aboutira pas à la mort... »; En plus Il séjourna encore deux jours à l'endroit où Il était.


Lorsque j'ai lu ce verset, je me suis demandée pourquoi les sœurs ont-elles souligné le fait que Jésus aimait Lazare?


À mon avis, ces mots avaient pour but de provoquer une intervention rapide du Seigneur. Mais Lui étant Tout Puissant et Souverain, Il ne s'est pas laisser prendre par les sentiments. Il va juste donner une parole sur laquelle les sœurs devaient s'appuyer et croire. Son but était de susciter leur foi et de les amener à ne pas regarder aux circonstances.


Frères et sœurs nous agissons de même parfois envers Dieu. Comprenons que Son amour pour nous ne l'oblige pas à agir sur le champ en notre faveur. Dieu n'est pas «sentimentaliste» mais ce qui compte avant tout pour Lui c'est d'accomplir Sa volonté dans nos vies. Rappelons nous juste qu'Il nous aime et faisons Lui confiance car Il sait ce qu'Il y a de mieux pour nous.


Nous connaissons la fin de l'histoire de Lazare. Le Seigneur va le ressusciter et va ainsi donner gloire à Son Nom.


Pour la petite histoire, j'ai personnellement fait cette expérience il n'y a pas si longtemps. J'avais l'habitude de pleurer souvent devant le Seigneur pour une situation qui me préoccupait. Mais un dimanche à l’Église, alors que je faisais ce que je sais faire (pleurer), j'ai clairement entendu le Saint Esprit me dire «ce ne sont pas tes pleurs qui vont changer quelque chose mais crois.» À partir de ce jour j'ai compris que mes pleurs n'allaient pas Le pousser à intervenir toute de suite mais que je devais m'attacher à Ses promesses concernant la situation. Je n'ai pas encore vu de changement mais je suis en paix car je sais maintenant qu'Il le fera en Son temps.


Il nous arrive de vouloir prendre le Seigneur par les sentiments mais laissez moi nous dire que les sentiments n'ont aucun effet sur Lui. C'est notre foi qu'Il attend pour agir.


Mon frère, ma sœur quelles que soient les vallées par lesquelles tu passes en ce moment, ne regarde pas au temps qui passe mais crois. Tu te dis peut-être que le Seigneur prend Son temps mais sache qu'Il ne faillira pas à Ses promesses.

CROIS SEULEMENT!

Dieu vous bénisse

Bernadette Nkourissa

Témoignages Récents
Rechercher par Tags