top of page

Une fondation sûre!!

Dans Matthieu 7: 24-27, Jésus nous parle de la maison de quelqu'un : « Quiconque entend ces paroles que je dis et les met en pratique sera semblable à un homme sage qui a bâti sa maison sur le roc. » Jésus poursuit en disant que lorsque les pluies, les vents et les inondations sont arrivés, la maison a survécu. Je me suis souvent demandé quel type de maison Jésus décrivait dans ce passage. Selon toute vraisemblance, les personnes qui ont entendu Jésus enseigner ce jour-là ont pensé à leurs maisons de boue et d'argile. Peut-être pensez-vous à la maison de votre enfance ou à celle dans laquelle vous vivez aujourd'hui.


Chaque maison est différente. Même les anciennes maisons en terre et en argile étaient différentes les unes des autres. Elles avaient des tailles différentes, des décorations différentes et des emplacements différents. Mais dans la métaphore de Jésus, la maison est censée désigner la vie d'une personne. Cette maison est quelque chose que nous construisons sans cesse au fur et à mesure que nous devenons qui nous sommes. De plus, nos vies sont différentes les unes des autres. Par conséquent, chaque vie représentée comme une maison dans ce passage sera différente. Nous, chrétiens, sommes nés à des époques différentes, avec des familles différentes, des occupations différentes et des appels différents.


Dans ce passage, Jésus ne commente pas le style ou les qualités particulières de la maison. Par conséquent, il ne commente pas exactement à quoi ressemble notre vie. Ce qu'il souligne, c'est ce sur quoi notre vie est bâtie. La maison du sage est bâtie sur le roc. Le sage construit sur le roc parce qu'il entend et met en pratique les paroles de Jésus (v. 24). Ainsi, quelle que soit l'apparence de notre maison - qui nous sommes et en quoi consiste notre vie - nous sommes appelés à construire sur le même fondement. Nous sommes appelés à écouter et à mettre en pratique la Parole de Dieu. Cela ne veut pas dire que l'aspect de notre vie n'a pas d'importance, mais ce sur quoi Jésus met l'accent ici, c'est le fondement. Le fondement est ce qui donne de la stabilité à tout le reste.


Comparez cela avec l'homme insensé, qui a lui aussi une maison :« Et quiconque entend ces paroles que je dis et ne les met pas en pratique sera semblable à un insensé qui a bâti sa maison sur le sable » (v. 26). J'imaginais la maison de l'insensé comme une cabane délabrée, mais le texte ne dit pas non plus quel genre de maison il possède. Peut-être s'agit-il plutôt d'une maison très ornée, avec de grands intérieurs bien meublés. Ou peut-être s'agit-il d'une maison de boue et d'argile qui ressemble à celle de tout le monde. Quelle que soit son apparence, la maison de l'homme insensé tombe parce qu'il l'a construite sur le sable - il a entendu Jésus, mais il n'a pas tenu compte de sa Parole.


Nous construisons tous nos propres maisons, et elles sont toutes différentes. Les apparences peuvent être trompeuses, mais ce qui compte, ce sont les fondations. Entendons-nous ce que Jésus dit mais ne le faisons-nous pas ? Ou sommes-nous en train de le faire ? Prions pour que nous soyons fidèles à construire nos maisons - quelles qu'elles soient en fonction de nos circonstances particulières, de nos talents et de nos appels - sur Jésus et sa Parole. C'est le fondement de notre vie (et non les apparences ou les expériences) qui la préservera face aux épreuves et aux défis de la vie. C'est le fondement de notre vie (et non les apparences ou les expériences) qui maintiendra la foi allumée dans nos cœurs, à travers le temps, à travers nos activités, à travers nos occupations. Ce n'est qu'en construisant sur ce fondement sûr que nos vies connaîtront une véritable stabilité, maintenant et pour toujours.


Manassé Drabo




Opmerkingen


Témoignages Récents
Rechercher par Tags
bottom of page