top of page

Pratiquons l’humilité dans nos relations!!!

Les relations (conjoints, enfants, familles, amis, frères et sœurs de l’église, collègues de travail…) sont vitales dans la vie d’un homme car elles font parties intégrantes de son être. C’est ainsi que Dieu a créé l’homme, un être relationnel qui a besoin d’interagir avec les autres. La preuve, quand nous venons au monde, nous ne commençons pas le voyage de la vie seul, mais nous entrons dans une famille dans laquelle nous apprenons à vivre avec les autres membres. C’est pour cela que la Bible du début à la fin, nous parle suffisamment sur le sujet et nous enseigne comment vivre nos relations de façon saine et selon la volonté de Dieu. J’aimerais faire une parenthèse pour noter que je ne parle pas ici des relations toxiques, vis-à-vis desquelles nous devons prendre de la distance ou rompre si nécessaire. Je m’intéresse plutôt aux relations qui sont bénéfiques, ces personnes que Dieu utilise pour nous faire avancer d’une manière ou d’une autre dans la vie.


Mais aussi importantes qu’elles soient pour nous, comment se fait-il que parfois pour ne pas dire très souvent, les relations sont si complexes à gérer ? Tant de couples qui se séparent, tant d’églises qui se divisent, tant d’amis qui se tournent le dos…

D’après ce que la Bible nous dit, l’une des raisons et non des moindres, c’est l’orgueil.

Voici ce que l’apôtre Paul, sachant à quel point il était capital pour eux de demeurer unis, écrit aux chrétiens d’Éphèse : « en toute humilité et douceur, avec patience, supportez-vous les uns les autres dans l’amour. Efforcez-vous de conserver l'unité de l'Esprit par le lien de la paix. » (Éphésiens 4.2-3). À la lumière de ce texte, nous comprenons que l’une des qualités pour avoir des relations saines, c’est d’être humble au point de reconnaître que nous avons besoin des personnes que Dieu met dans nos vies quelques soient leurs imperfections. Cela nous garde de tout orgueil qui nous pousse à croire que nous pouvons continuer, faire sans eux.


Un exemple extraordinaire et qui m’a toujours interpellée à ce sujet, est celui de l’apôtre Paul qui dit ceci de Marc dans 2 Thimothée 4.11 « Luc seul est avec moi. Prends Marc, et amène-le avec toi, car il m'est utile pour le ministère »


Le "grand apôtre" Paul n’avait pas besoin de dire que Marc était important pour lui et encore moins ce Marc qu’il avait rejeté lors de son deuxième voyage missionnaire. Quel exemple d’humilité nous a montré ce grand homme de Dieu ! Très souvent, l’orgueil peut nous amener à nous éloigner des personnes très utiles pour nous (même des gens appelés à nous aider dans nos destinées), dont Dieu veut se servir puissamment dans nos vies, parce que nous ne voulons pas reconnaître nos tords, pardonner, rechercher la paix en faisant le pas vers l’autre même si nous n’avons rien à nous reprocher… Je prie pour chacun de nous de tout mon cœur, que le Seigneur nous aide à comprendre cette vérité essentielle et nous donne la force d’obéir à Sa Parole. MES BIEN-AIMÉS, SOYONS HUMBLES.


En effet, nous devons pratiquer l’humilité dans nos rapports avec les autres à cause de ces deux raisons entre autres :

- Nous sommes appelés à ressembler à Christ : Dieu qu’il est, il s’est abaissé jusqu’à nous sous forme de serviteur.

- L’humilité est un signe de maturité : Jésus a dit dans Matthieu 5 qu’ils sont heureux ceux qui procurent la paix (ou font la paix) car ils seront appelés fils de Dieu. Quand le Nouveau Testament parle de "fils", il est entre autres question de maturité (ça dépend du contexte). Donc comprenons que, si nous sommes de ceux qui attendent toujours qu’on leur demande pardon, qui ne relâchent pas l’offense, qui préfèrent s’éloigner à la moindre difficulté, qui ne cherchent pas à faire la paix tant que cela dépend d’eux et à rétablir leurs relations en crise… cela traduit que nous devons grandir spirituellement, nous sommes encore quelque part des bébés spirituels.

Pour finir j’aimerais partager comment le Seigneur m’a enseigné à pratiquer désormais l’humilité dans mes relations comme je viens de l’écrire. J’ai une "amie-sœur" avec qui il y a trois ans de cela, notre relation a commencé à être un peu compliquée. Personnellement j’en souffrais et je priais le Seigneur pour qu’Il m’aide à passer à autre chose, mais très souvent le Saint Esprit me disait de parler avec elle de la situation, d’appeler plus souvent pour prendre des nouvelles, d’inviter à la maison… alors que je n’avais aucune envie de le faire, ma chair me disait non. Mais comme je n’aime pas aller à l’encontre de ce que Dieu me dit, je le faisais malgré moi. L’orgueil voulait que je ne sois pas toujours celle qui fasse le pas… mais Dieu m’a appris à travers ces petits pas d’obéissance à m’humilier. Aujourd’hui par Sa grâce il a restauré notre amitié et nous pouvons toutes les deux témoigner qu’il n’y a aucune relation en crise ou brisée que Dieu ne peut restaurer si nous décidons de faire notre part.


"Seigneur je prie que Tu donnes la force à chacun de mettre en pratique ce message afin de jouir pleinement de la présence des gens que Tu places autour de nous. " Amen!

Soyez béni(e)s

Bernadette Nkourissa





Comentários


Témoignages Récents
Rechercher par Tags
bottom of page