top of page

Ne soyons pas des chrétiens aventuriers !!!

L’apôtre Paul a écrit ceci : « Ne savez-vous pas que les concurrents dans le stade courent tous, mais qu'un seul remporte le prix? Courez de manière à le remporter. Tous les athlètes s'imposent toutes sortes de privations, et ils le font pour obtenir une couronne qui va se détruire; mais nous, c'est pour une couronne indestructible. Moi donc, je cours, mais pas comme à l'aventure; je boxe, mais non pour battre l'air. Au contraire, je traite durement mon corps et je le discipline, de peur d'être moi-même disqualifié après avoir prêché aux autres. » (1 Corinthiens 9 : 24-27)


En choisissant une réalité qui était connue des Corinthiens, l’apôtre Paul tenait à les interpeller par rapport à une vérité spirituelle qu’ils seraient tentés d’oublier. En effet, en parlant des coureurs dans un stade qui tâchent de courir de sorte à gagner la médaille, l’apôtre attire leur attention et la nôtre aussi, sur un fait que nous ne devons pas ignorer : la vie chrétienne est une course qu’on ne peut courir comme on veut. Il y a des règles à respecter pour arracher la victoire.


Mais malheureusement si on n’y prend pas garde, nous les enfants de Dieu, nous pouvons être comme certains athlètes qui se réjouissent d’avoir participé aux jeux olympiques par exemple. Leur but n’est pas de gagner, mais de prendre part à l’événement.


Ainsi j’aimerais dire à quelqu’un que le but de Dieu pour toi, n’est pas que tu participes seulement à la course mais que tu remportes le prix de la vocation céleste en Jésus-Christ. Quand on lit le passage cité ci-dessus, on réalise toute la conscience que l’apôtre avait, de cette absolue vérité. Grand serviteur de Dieu qu’il était, il dit « je cours, mais pas comme à l’aventure, … je traite durement mon corps et je le discipline, de peur d'être moi-même disqualifié après avoir prêché aux autres. » Il était intentionnel dans tout ce qu’il faisait tout au long de son cheminement avec Christ (je vous invite à lire tout le chapitre) car son seul objectif était d’être qualifié à la fin de "bon et fidèle serviteur" par son Maître.


Plusieurs autres passages bibliques nous montrent que le fait d’avoir commencé la vie chrétienne ne nous garantit pas d’hériter le paradis. Pour exemple, le parcours du peuple d’Israël de sa sortie d’Égypte jusqu’à son entrée en Canaan en est la preuve. Car Dieu nous a donné à travers l’histoire de ce peuple l’image de notre vie chrétienne. Les mêmes, que Dieu a sortis de l’esclavage (en parallèle, Il nous a sortis de l’esclavage du péché), Il a juré dans sa colère à cause de leur désobéissance, de ne pas les faire entrer dans le pays promis (Hébreux 4). Pour les commentateurs bibliques, et je suis de cet avis, Canaan est l’image de la patrie céleste que Dieu a en réserve pour nous qui avons cru en Jésus Christ. Donc nous aussi, en devenant chrétiens par notre confession de foi en Jésus, nous pouvons ne jamais parvenir à la destination finale.


C’est pour cela, on peut lire : « … travaillez à votre salut avec crainte et tremblement… » (Philippiens 2.12)

Et toi, es-tu conscient que tu dois courir intentionnellement pour remporter le prix que Dieu te propose en Jésus ?

Je prie qu’Il illumine d’avantage les yeux de nos cœurs afin que nous courions tous, selon les règles énoncées dans Sa Parole (la sanctification sans laquelle nul ne Le verra, le service pour Lui…).

NE SOYONS PAS DES CHRÉTIENS AVENTURIERS !


Grâce et Paix vous soient accordées,

Bernadette Nkourissa




Comentários


Témoignages Récents
Rechercher par Tags
bottom of page