Diviser pour « mal » régner.

Dans la lettre de Corinthiens (1 Corinthiens 1 :1-17), Paul écrit à l’église de Corinthe qui a plusieurs similitudes avec notre société actuelle. La ville de Corinthe était à l’époque l’une des grandes villes de Grèce, une ville prospère, dans laquelle prenaient place toutes sortes d’idées, de cultures et de religions. De nos jours, la mondialisation a amené la majorité des villes à subir cette même influence. Nous sommes soumis à plusieurs courants de pensées, de manières de vivre : la spiritualité et nos sociétés sont de plus en plus multiculturelles. L’un des plus grands défis de l’église de Corinthe et de nos églises actuelles, est de garder notre saveur de chrétien sans devenir neutre et fade.


Avec l’accès à l’Internet, les enseignements et témoignages en ligne, la variété de programmes et les formations proposées dans les églises, le peuple de Dieu est de mieux en mieux équipé pour entretenir sa foi. Comme les Corinthiens qui ont « été enrichis de tous les dons, en particulier tous ceux de la parole et de la connaissance » (1 Corinthiens 1 :5), de sorte que Paul disait qu’ils ne manquaient « d'aucun don » (1 Corinthiens 1 :7). Mais, malgré la richesse de la manifestation du Saint Esprit, il leur manquait quelque chose d’essentiel, que la culture environnante leur avait volé : l’unité. Et cela les empêchait d’être efficaces, de régner et d’influencer leur société ! La stratégie de l’ennemi est de diviser l’église et d’isoler le maximum de personnes afin de les décourager dans la foi en Dieu et d’affaiblir l’efficacité de son église.


Nous avons été appelés à régner et influencer le monde (Romains 5 :17), par la force de notre amour et de notre unité dans lesquelles l’Esprit de Dieu est honoré et invité à se manifester pleinement et librement. Le plan de Dieu dans la création de l’être humain, est de créer une famille qui lui ressemble et avec laquelle il pourra donc communier. Voici pourquoi il dira que la création de l’Homme est très bonne (Genèse 1 :27) et qu’il n’est pas bon pour l’homme d’être seul (Genèse 2 :18). En tant que chrétien nous devons refuser l’isolement, la solitude, la rancune, le manque de pardon et surtout la neutralité. La neutralité est l’une des plus grandes armes de l’ennemi. Elle nous pousse à nous dire que nous n'avons aucune rancune envers une autre personne, mais nous rend incapable d’aller spontanément vers cette personne, de lui manifester l’amour régulièrement, de l’édifier et de lui faire du bien (Romains 15 :2), sans que cette personne nous ait demandé de l’aide. Pourtant, Dieu n’attend pas qu’on lui demande de l’aide, pour nous manifester son amour (Jean 3 :16, 1 Jean 4 :19). L’amour de Dieu ne reporte pas à demain, avant de rétablir un contact, avant d’apporter une bénédiction, avant d’aider un prochain, etc. Nous sommes appelés à être intentionnellement bon, aimant, tolérant et patient entre nous.


Notre force en tant que peuple de Dieu, appelé à témoigner sur cette terre, est dans notre unité et notre amour intentionnel pour notre prochain. C’est ce qui nous caractérise comme étant disciple de Jésus (Jean 13 :35). Ayons cette ferme résolution, d’aimer sans rien attendre en retour et sans se mettre de délai ou de manière d’aimer. Aimons, comme Jésus, sans distinction de race, de sexe, de culture, d’affinité, de style de vie. Dans la parabole du bon samaritain, Jésus montre que notre prochain c’est l’être humain, qui peut être négligé, blessé, sale, mais pour lequel on décide de s’arrêter sur sa route pour lui manifester volontairement de l’amour.


« Il faut que chacun de nous cherche à plaire à son prochain pour son bien, pour le faire progresser dans la foi. En effet, le Christ n'a pas recherché ce qui lui plaisait » Romains 15:2-3 BFC.


Soyez Béni(e)s


Manassé Drabo


Témoignages Récents
Rechercher par Tags

Notre Adresse :
Chambly (QC)  Canada

Appelez nous:

1-450- 447- 0444

Ecrivez-nous:

tsnicou@gmail.com