Ne vous vengez pas quand vous en avez l’occasion, faites plutôt le bien

Le livre des Rois dans la bible nous raconte l’histoire du peuple d’Israël qui a été assiégé par les Assyriens. (2 Rois 6:24-33).

Il eût famine dans le pays et la situation était tellement extrême que 2 femmes se concertèrent pour faire cuire leurs bébés et les manger. Finalement elles ne mangèrent qu'un seul des enfants, la mère du deuxième enfant le cacha le lendemain. Ceci entraîna une querelle qui parvint aux oreilles du roi. Celui ci se déchira les vêtements et envoya des personnes vers le prophète Élysée. Ce dernier leur déclara que le lendemain à la même heure il y aura de la farine, de l’orge etc bref! Ce serait la fin de la famine.

Mais qui Dieu utilisera pour mettre fin à cette épreuve ? Des lépreux! 4 lépreux!

J’aimerais vous rappeler que ces 4 lépreux étaient à l'extérieur de la ville, aux portes. À cause de leur lèpre, ils étaient considérés comme impurs et certainement que personne ne voulait s’approcher d’eux, ils étaient en quarantaine, ils avaient sans doute vécus une vie de rejet, de moquerie, de mépris; dans la pauvreté et la souffrance.


Mais voilà qu’un jour Dieu se souvint d’eux. Oubliés et méprisés des hommes mais connus et aimés de Dieu.

La bible dit dans 2 Rois 7: 5-7 que les lépreux décidèrent d’aller au camp des Syriens et à leur arrivée ils trouvèrent les syriens enfuis et laissant derrière eux leurs biens et leur nourriture. Le Seigneur avait fait fuir les ennemis et donna le camp des syriens et leurs biens à ces 4 lépreux.

Le peuple, les gens qui les avaient méprisés, rejetés mourraient de faim pendant qu’eux, lépreux, étaient dans l’abondance. Ils auraient pu se venger en ne disant rien au peuple, en ne partageant rien de ce qu'ils avaient trouvé. Mais voilà ce qu’ils dirent: « Alors ils dirent l'un à l'autre : Nous ne faisons pas bien; ce jour est un jour de bonnes nouvelles, et nous ne disons mot! Si nous attendons jusqu'à ce que le jour soit venu, l'iniquité nous trouvera; maintenant donc venez, allons, et faisons-le savoir à la maison du Roi » 2 Rois 7: 9


J’aimerais te dire aujourd’hui aussi que demain ta restauration arrivera. Le jour de l’intervention divine est bientôt là. Mais j’aimerais te demander, lorsque cela arrivera et que tu en auras l’occasion, ne te venge pas envers ceux qui t’ont fait du mal, qui ont voulu ta perte et ton échec. Proverbe 24: 17 nous dit de ne même pas nous réjouir de la chute de notre ennemi.

Et peut être que Dieu t’a déjà élevé et que tu as l’occasion de te venger, ne le fais pas, l'Éternel a dit que c’est à lui seul qu’appartiennent la vengeance et la rétribution.

Ne cherche pas des moyens de leur faire payer, tu es au dessus de cela, regarde ce que Dieu a fait de toi, bénis le, fais le bien et laisse le faire le reste.


Sois béni(es)



Valéry Nabi


Témoignages Récents
Rechercher par Tags