Qu’as-tu chez toi ? (Comment sortir d’une détresse financière)

Êtes-vous en train de vivre une situation financière chaotique et vous ne savez où donner de la tête ? Vous êtes désemparé (e), vous ne savez pas quoi faire, vous passez vos journées à vous lamenter et vos nuits sont difficiles. Ou alors, vous apprêtez-vous à prendre une décision dans le domaine des finances, mais vous ne mesurez pas encore totalement la portée de cet acte ?


Avant toute chose, laissez-moi vous raconter cette petite histoire.


C'est l'histoire d'une veuve qui, après la mort de son mari, s'est retrouvée à la merci des créanciers de ce dernier. Ces créanciers la menaçaient de réduire ses enfants en esclavage jusqu'à ce que la dette soit complètement remboursée. Désemparée, cette femme est allée demander de l'aide à un homme d'une grande sagesse. Celui-ci lui a posé cette question bien simple : « qu'as-tu chez toi ? » Elle lui a répondu qu'elle n'avait rien excepté un peu d'huile. Cet homme l'a invitée à utiliser cette huile pour remplir des récipients qu'elle aurait, au préalable emprunté à des voisins. Par la suite, elle devait vendre cette huile et avec les recettes engendrées, elle devait rembourser les créanciers et vivre avec le reste.


Cette histoire que l'on retrouve dans le deuxième livre des rois au chapitre 4 est riche d'enseignement, mais nous n’en ressortirons que 3 éléments.


Premièrement, s’endetter a un impact, non pas sur la qualité de vie de l’emprunteur uniquement, mais aussi sur sa famille. Pensons aux montants affectés au remboursement de la dette, ils viennent tout simplement réduire les sommes disponibles pour le foyer. Qu’adviendrait-il, comme dans notre histoire, si la personne qui emprunte décède ou perd son emploi ? Est-ce qu’il y aura toujours assez de ressources pour rembourser la dette ? Imaginez toute la détresse que cette femme vivait avec ses enfants. Comment vous sentiriez-vous si vous étiez à la place de ceux-ci ? Savez-vous que celui qui emprunte est l’esclave de celui qui prête ? (Proverbes 22 : 7) Il est donc important, avant de s’endetter, de déterminer si le jeu en vaut vraiment la chandelle.


Heureusement cette histoire ne finit pas dramatiquement ; une issue a été trouvée. Nos deux prochains points traiteront, justement, de comment gérer une telle situation.


Deuxièmement, nous devons réaliser que dans la solution à l’endettement, nous avons une part active à jouer. Si nous avons réellement conscience de notre condition et que nous voulons en sortir, en prenant un temps de réflexion et en laissant parler notre créativité, des solutions acceptables peuvent se dessiner. Peut-être, est-ce un réaménagement des dépenses prévues, une activité lucrative qui nous viendra en tête ou des personnes de notre entourage qui seront prêtes à nous aider après que nous leur aurons adresser une demande comme l’a fait la veuve dans l’histoire, ou une combinaison de solutions. Le moyen, par excellence, pour orienter notre réflexion est de nous mettre au diapason de la Parole de Dieu en méditant la Bible et en écoutant le Saint-Esprit ; exactement comme cette femme qui est allée consulter Dieu par le prophète Élisée.


Troisièmement, il est bon de savoir que Dieu décuple le résultat de nos efforts à tel point qu’Il nous met, carrément, au large. Cette mère de famille en suivant les conseils de ce sage prophète a remboursé les créanciers et a eu de quoi vivre. Si nous obéissons à la direction de Dieu, Il n’aura d’autres choix que d’intervenir en notre faveur. Ne négligeons donc pas ce que nous avons en notre possession, faisons notre part et attendons-nous à Dieu avec confiance. Vous remarquerez que la façon dont cette histoire se termine fait penser à la multiplication des pains et des poissons par Jésus (Mathieu 14 : 15-21). C’est tout simplement le mode opératoire de Dieu. Si nous obéissons, Il agit pour nous en faisant infiniment au-delà de ce que nous demandons ou même pensons et ce, par la puissance de son Saint-Esprit (Éphésiens 3 : 20)


Alors, qu’as-tu chez toi ? C’est maintenant à ton tour d’écrire ton histoire miraculeuse. Bannis le découragement et l’abattement et fais ta part !


Sois béni(e)


René-Arthur Vivenagbo

Témoignages Récents
Rechercher par Tags

Notre Adresse :
Chambly (QC)  Canada

Appelez nous:

1-450- 447- 0444

Ecrivez-nous:

tsnicou@gmail.com