Es-tu capable de redonner à Dieu ce que tu as reçu avec larmes dans la prière de sa part?

J'ai eu à sevrer mes deux enfants à l'âge de 18 mois. Pour ma part, je trouvais que j'en avais assez fait comparativement aux mamans d'ici, qui la plus part ne se rendent pas aussi loin. Anne était une femme qui désirait avoir un bébé parce qu'elle était stérile. Année après année, elle accompagnait son mari à Silo pour offrir à l'Éternel le sacrifice annuel. Chaque année, elle renouvelait certainement sa demande envers Dieu. Mais, à une année donnée, il y a eu une résolution qui a changé le cours de l'histoire. La Bible déclare dans 1 Samuel 1 v 9 que cette fois-ci après qu'on eut mangé et bu à Silo, Anne se leva et se rendit au sanctuaire de l'Éternel. Elle répandit son cœur dans la présence de Dieu et le Dieu tout puissant, Celui qui appelle à l'existence ce qui n'est pas, a intervenu favorablement en sa faveur en lui accordant un fils du nom de Samuel. Voici ce qui m'a beaucoup interpellée dans 1 Samuel 1 v 21 ''...Mais Anne ne l'accompagna pas. Elle dit en effet à son mari : J'attends que l'enfant soit sevré, alors je l’emmènerai à Silo pour le présenter à l'Éternel et il restera là bas pour toujours.


Après qu'Anne eut sevré Samuel, elle l'amena dans le temple au service du prêtre Élie. Je me suis posée la question suivante : Samuel devait être vraiment très jeune! Même si elle avait sevré l'enfant à 3 ou à 5 ans, cela veut dire qu'elle a eu à se séparer du cadeau de Dieu très très jeune. Comment cela est-il possible de se séparer du cadeau tant attendu, reçu du ciel aussi jeune? Je crois qu'elle aurait certainement voulu l'avoir avec elle, l'élever, le voir grandir, s'occuper de lui etc, mais elle a décidé de redonner à celui qui lui avait fait don de cet enfant; elle a décidé de tenir sa promesse.


Il arrive parfois que nous semons des demandes avec larmes dans la prière. Cela peut être un mari, une femme, un travail etc et que Dieu nous demande de lui redonner, de tout laisser entre ses mains. Dieu peut te dire qu'Il veut ton mari ou ta femme à son service etc. Quand tu regardes cela, tu te dis mais je viens juste de me marier, je n'ai même pas encore profité de mon mari ou de ma femme que j'ai attendu pendant des années. Laisse-moi te dire que l'obéissance porte toujours du fruit! L'obéissance de Anne, le fait de tenir sa promesse, a amené Dieu à ouvrir son trésor et la bénir encore plus en lui donnant 3 fils et deux filles (1 Samuel 2 v 21).


C'était coûteux pour Anne de se séparer du jeune bébé mais elle a choisi de redonner à l'auteur de la création et c'est ce qui a déclenché encore la bénédiction de Dieu. Pense en ce moment à ce qui est cher pour toi, que tu as obtenu dans la prière avec larmes et que le Seigneur te demande de Lui redonner, de Lui laisser entre ses mains... Résistes-tu encore ou as tu obéi? Fais le bon choix d'obéir car tu ne le regretteras jamais. Ça été très coûteux, douloureux certainement pour Anne la séparation d'un nourrisson mais admire comment Dieu l'a bénie.


Sois béni(e)

Nicole Tapsoba Nabi

Témoignages Récents
Rechercher par Tags

Notre Adresse :
Chambly (QC)  Canada

Appelez nous:

1-450- 447- 0444

Ecrivez-nous:

tsnicou@gmail.com