Jésus Christ, le Dieu de grâce

Dans le monde où nous vivons, force est de constater que pour avoir quelque chose il faut le mériter. Si on veut des diplômes, il faut étudier dur pour les avoir ; il en est de même pour le travail ... Ceci est la mentalité qui domine, régit le monde.


Mais avec Dieu, c’est tout à fait l’inverse ; tous nos efforts ne suffiraient pas pour mériter quoique que ce soit de Lui. Jésus est venu nous révéler cet aspect de Dieu, venant dans le monde plein de grâce et de vérité nous dit Jean dans son Évangile (Jean 1 : 17).


Il y a un fait dans la Bible qui démontre bien cette dimension de grâce que Jésus est venu faire connaître aux hommes.


Dans Matthieu 12 : 1- 4 il est écrit « A cette époque là, Jésus traversa des champs de blé un jour de sabbat. Ses disciples, qui avaient faim, se mirent à arracher des épis et à manger. Les pharisiens, voyant cela, lui dirent: voici, tes disciples font ce qu'il n'est pas permis de faire pendant le sabbat. Mais Jésus leur répondit: N'avez-vous pas lu ce que fit David, lorsqu'il eut faim, lui et ceux qui étaient avec lui; comment il entra dans la maison de Dieu, et mangea les pains de proposition, qu'il ne lui était pas permis de manger, non plus qu'à ceux qui étaient avec lui, et qui étaient réservés aux sacrificateurs seuls? »


Mais à quelle époque? À l’époque où la religiosité battait son plein : les spécialistes de la loi étaient là pour rappeler au peuple que pour s’approcher de Dieu et Lui plaire, il fallait faire des bonnes œuvres et obéir strictement à la loi (ce dont ils étaient incapables d’ailleurs). Il fallait respecter le sabbat de même que toutes les autres règles quelque soit les circonstances. Voilà pourquoi ils reprochent à Jésus, dans ce texte, le fait de laisser ses disciples violer le sabbat.


Mais le Seigneur, qui est le maître du sabbat, avait beaucoup plus compassion de ses disciples qui avaient faim au lieu de les accuser. Il n’incite pas ses disciples à la désobéissance de la loi mais Il souligne aux pharisiens que dans certains cas où la loi est en apparence transgressée, la manifestation de la miséricorde devait passer avant l’application de la loi. En ne condamnant pas ses disciples, Jésus fait preuve de miséricorde qui n’est rien d’autre que l’expression de sa grâce.

Il cite l’exemple de David qui n’avait pas le droit de manger les pains consacrés mais qui l’a quand même fait sans se rendre coupable. Pour Dieu qui connaissait bien le cœur de son serviteur, le besoin de manger passait avant l’application de la loi. La loi exigeait une condamnation mais Celui qui a donné la loi a fait preuve de grâce à l’égard de David et n’a pas exercé son jugement.


J’aimerais préciser ici que plusieurs personnes à l’époque de David n’auraient pas touché à ces pains mais laissez moi vous dire que David connaissait trop bien son Dieu pour savoir que le même Dieu qui a donné la loi est également le Dieu de la grâce.

Ceci m’amène à dire que « plus on connaît Dieu, plus on vit dans sa grâce ».


Je tiens à souligner que je ne parle pas ici de la manière de penser selon laquelle on peut pécher, faire des compromis comme on veut sous prétexte qu’on est sous la grâce. Il est très important de ne pas jouer avec Dieu, ni transformer la grâce en débauche. D’ailleurs ceux qui ont compris le véritable sens de la grâce et qui la vivent réellement cherchent en permanence à mener une vie agréable à Dieu.


Bien aimés, la vie chrétienne est une vie de grâce. Si nous ne comprenons pas cela, nous chercherons à faire toutes sortes d’efforts pour mériter l’approbation de Dieu; ce qui nous expose à des frustrations.


Par exemple ce n’est pas parce que nous allons multiplier les prières et jeûnes que Dieu agira en notre faveur mais c’est toujours en raison de sa grâce qu’Il nous bénit. Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas prier mais la prière n’oblige pas Dieu à agir; il le fait à cause de sa grâce.


Frères et sœurs, il est facile de vivre la grâce de Dieu mais nous l’acceptons difficilement car l’homme aime faire des efforts pour mériter. Plus nous allons en saisir et comprendre le sens véritable, plus nous allons vivre une vie chrétienne épanouie exempte de toute religiosité.


Soyez béni(e)s


Bernadette Nkourissa

Témoignages Récents
Rechercher par Tags

Notre Adresse :
Chambly (QC)  Canada

Appelez nous:

1-450- 447- 0444

Ecrivez-nous:

tsnicou@gmail.com