La marche dans le désert!!!

Alors que je me préparais pour écrire cette dévotion, je n’avais pas la force pour m’appliquer à le faire. J’écoutais un message biblique et c’est alors que je me suis rendue compte en écoutant le St-Esprit que je fonctionnais comme si j’avais perdu la guerre. Or, il s’agit d’une bataille, mais pas de la guerre. Il me semble avoir perdu quelque chose, et même ma force semble me quitter. Mais vous savez quoi? Dieu n’a pas dit son dernier mot. Tant que l’on n'a pas entendu un mot de sa part il faut continuer.


Alors que je me trouvais dans ma semaine de vacance au mois de juillet dernier, le Seigneur nous a parlé mon mari et moi du désert et je ne comprenais pas. Il nous a averti en nous disant « Là où je te conduis, j’y suis déjà ». À ce moment, j'ai pensé que c’était de sa gloire qu’Il nous parlait. Que ce serait puissant et glorieux. Combien de fois entendons nous Dieu sans en comprendre toute l’ampleur? Que se passe-t-il dans le désert ?


  1. Dans le désert, nous risquons d’oublier notre témoignage et commencer à murmurer contre Dieu parce que nous n’avons pas pris garde aux avertissements;

Psaumes 78 : 15-19 nous dit : ''Il avait fendu des rochers dans le désert, et il leur avait donné à boire en abondance. Du rocher il avait fait jaillir des sources et couler de l’eau, comme des fleuves. Mais ils ont continué à pécher contre lui, à se révolter contre le Très-Haut dans le désert. Ils ont provoqué Dieu dans leur cœur en demandant de la nourriture à leur goût. Ils ont parlé contre Dieu, ils ont dit: «Dieu pourrait-il dresser une table dans le désert?''


Nous avons tendance tout comme le peuple d’Israël à oublier ce que Dieu a déjà fait car nous regardons au moment présent. Or nous devons continuer à faire confiance à Dieu et le laisser parler à nos cœurs afin de passer au travers avec Lui et non sans Lui.


2. Nous oublions que c’est Dieu qui nous y conduit afin de parler à nos cœurs. Nous regardons les circonstances du désert au lieu de comprendre qu’au travers de tout cela Dieu reste Dieu et qu'Il est souverain, Il est avec nous.

Psaumes 68 : 8 O Dieu, tu es sorti à la tête de ton peuple, tu as marché dans le désert.


Par cet texte, j’aimerais t’encourager à ne pas croire que Dieu t’a abandonné. Il est plus conscient que toi de tout ce que tu vis. Il te fait passer par ce chemin du désert car il y a des choses que tu veux apporter dans la terre promise à Canaan que tu dois laisser là. Tu ne peux pas continuer le chemin avec cela, c’est trop lourd. Dieu veut les prendre. Tu dois être dépouillé. C’est toi qui décides de laisser là ton poids ou de continuer.

Le désert a révélé des choses dans le cœur du peuple d’Israël :

  1. Les idoles de l’Égypte; Exode 32 : 1-4

  2. Le cœur double du peuple;

  3. La réaction du peuple lorsque Dieu semble loin;

Souvent quand on pense que Dieu s’est éloigné un peu, ce qui n’est pas le cas, on se laisse glisser vers d’anciennes voies et mentalités que l’on croyait avoir bannies de nos vies.

Je vous encourage donc à rester ancré en Dieu et à ne pas lâcher le pan de sa robe. Persistons dans sa recherche. Quand il semble avoir caché sa face, faisons comme David, il criait à Dieu. Le jeûne peut être un moyen de retourner dans ses bras et taire les attraits du monde et le chercher afin d’avoir des réponses à nos interrogations.

Soyez béni(es)

Pasteure Marjorie JB Calveyrac

Témoignages Récents
Rechercher par Tags