Le doute dans les temps d’épreuves!!!

Lorsque j’étais enceinte de mon 2ème enfant l’échographie a révélé que le bébé avait un rein distendu…Le doute a commencé à prendre place parce que Dieu nous avait parlé par rapport à cet enfant des mois avant que je ne sois enceinte. (La suite du témoignage se trouve sur le site dans la section témoignage-Enfantement).


Vous savez, à un moment donné le prophète Jean Baptiste du fond de sa prison a envoyé ses disciples demander à Jésus : ’’Es-tu celui qui devrait venir ou bien devons-nous attendre un autre? ‘’ Mathieu 11 v 2. Vous vous imaginez Jean Baptiste, celui dont le prophète Esaïe a prédit qu’il préparera le chemin; Celui qui avait reconnu Jésus lorsqu’Il était arrivé au Jourdain pour se faire baptiser. Jean-Baptiste est celui qui avait dit aux gens présents au Jourdain (Mathieu 3 v 11) : ‘’Mais Quelqu’un vient après moi : il est bien plus puissant que moi et je ne suis même pas digne de lui enlever les sandales’’. Jean est celui qui ne voulait pas baptiser Jésus car il se disait qu’il n’était pas digne, au contraire c’est à Jésus de le baptiser lui. Il est encore celui qui avait pointé du doigt Jésus et qui avait dit au monde : voici l’Agneau de Dieu’’. Quelques temps après, alors qu’il se retrouve en prison, le doute a commencé à prendre place. « Es-tu celui qui devrait venir ou devons attendre un autre? » La prison a semé le doute comme tant d’épreuves le font dans nos vies. La réalité de Christ pour Jean a été obscurcie en un instant!


Nous voyons aussi le prophète Jérémie au plus fort de l’épreuve, alors que c’était difficile parce qu’il annonçait le malheur sur Israël, les gens s’obstinaient sur lui, le persécutait, il a même subit l’opprobre etc. Voilà ce qu’il déclara dans Jérémie 15 v 18 : ‘’Pourquoi ma souffrance est-elle permanente et ma plaie douloureuse rebelle aux soins? Vraiment : pour moi tu es une source trompeuse au débit capricieux!


Dans la douleur, nous oublions qui est notre Dieu, nous remettons en question même Sa personnalité, Sa nature, Sa puissance. Pourtant le même Dieu que nous avons connu n’a jamais changé. Sa parole même nous le dit. Jacques va dire qu’il n’y a ni ombre de variation en Dieu. Cela veut dire que même dans notre épreuve, Lui ne change pas, Il demeure toujours Dieu. Combien de fois dans l’épreuve nous avons détruit tout ce que nous avons bâti en Dieu? La confiance en lui, la foi, la certitude de sa puissance...Pourquoi le doute dans l’épreuve?


Il faut que nous apprenions dans l’épreuve à garder la bonne vision que nous avons de Dieu. Quand vient le doute, repassons dans nos cœurs qui Il est, et ce qu’Il a déjà fait dans le passé pour nous. Croyons en Sa puissance, Son autorité dans nos vies car le doute ne vient pas de Dieu.

Que Dieu nous donne la force de le faire au Nom de Jésus!

Soyez béni(es)

Nicole Tapsoba Nabi

Nicole Tapsoba Nabi

Témoignages Récents
Rechercher par Tags