Sois la messagère de la bonne nouvelle!

En plein midi, elle partait pour puiser de l’eau; ne sachant pas qu’elle deviendrait une messagère, elle rencontra l’auteur de l’eau vive au bord du puits. Celui-ci s’entretient avec elle et lui raconte toute sa vie. Frappée par la personnalité, par les paroles de connaissances de ce dernier, cette femme laissa sa cruche et devint une messagère de la bonne nouvelle! Elle alla à la ville et la voilà qui se mit à dire autour d’elle : Venez voir un homme qui m’a dit tout ce que j’ai fait. Et si c’était le Christ? (Jean 4v28).


Elle avait une chose en tête en sortant ce midi-là: aller chercher rapidement de l’eau loin des regards des autres femmes puisque sa vie n’était pas des plus glorieuses. Elle ne s’attendait pas à rencontrer Jésus ce jour-là puisqu’elle va dire au verset 25 du chap 4 de Jean : Je sais qu’un jour le messie doit venir- celui qu’on appelle le Christ. Mais Jésus dans sa grâce avait donné un rendez-vous divin à cette femme pour que sa vie soit changée et qu’elle devienne porteuse, messagère de la bonne nouvelle dans cette ville de Samarie.


Un jour, Dieu t’a aussi donné un rendez-vous divin comme cette femme. Je ne sais pas où était le tien. Mais ce jour-là, quelque chose s’est passée; Jésus a changé ta vie et t’a revêtu de vêtements nouveaux! Maintenant Ce Jésus te dit d’être une messagère, un témoin de cette bonne nouvelle en allant proclamer au monde que son amour est fort, grand, large, long, élevé et profond! (Éphésien 3 v 18). Ésaïe va dire dans le chapitre 40 au verset 10 : ‘’ O Sion, messagère d’une bonne nouvelle, Gravis une haute montagne! Crie avec force, Jérusalem, messagère d’une bonne nouvelle! Oui, crie sans crainte, annonce aux villes de Juda : ‘’Voici votre Dieu vient!’’ Voici l’Éternel Dieu; il vient avec puissance et son bras lui assure la souveraineté. Voici : ses récompenses sont avec lui, et le fruit de son œuvre va devant lui.’’ Voilà la mission que tu as à faire en tant que messagère de la bonne nouvelle.


Saches que tu ne pourras pas aller avec ta cruche. Il a fallu que la samaritaine dépose sa cruche. La Bible ne nous le dit pas mais je crois qu’elle a déposé sa cruche au pied de Jésus avant de s’en aller. Cette cruche signifie pour nous aujourd’hui les choses pesantes comme le manque de pardon, la jalousie, la honte, la culpabilité, la peur…Nous avons besoin de déposer toutes ces choses pesantes au pied de Jésus avant de partir. Jésus va dire à ses disciples, lorsqu’Il les envoya, de ne prendre ni bâton, ni sac, ni provision, ni argent. N'emportez pas de tunique de rechange. (Luc 9 v 3). Toutes ces choses sont lourdes et pourraient être des freins à la bonne marche de la mission. Tu as besoin d’être légère, dégagée de tout fardeau pour être une messagère d’une bonne nouvelle.


Va, et ne t’inquiètes pas de ce que tu vas dire car le Saint-Esprit lui-même te remplit. Commence dans la ville où tu es et tu verras que le Seigneur va t’utiliser comme Il l’a fait avec cette samaritaine. La Bible déclare que de nombreux samaritains crurent en Jésus grâce au témoignage qu’avait rendu cette femme. Elle a été l’instrument pour un réveil dans la décapole (Dix villes). Malgré son passé et sa vie peu réjouissante, Dieu s’est servi d’elle. Elle a mis de côté la honte et la peur et est allée avec audace et Dieu a honoré cela.


Alors, toi aussi va en son Nom!

Nicole Tapsoba Nabi

Témoignages Récents
Rechercher par Tags