Va avec ce que Dieu t’a donné!!!

Quand je débutais dans la prédication, j’avais plusieurs personnes à qui je voulais ressembler. Je trouvais qu’elles prêchaient bien. J’ai donc commencé dans mes prédications à les imiter, à vouloir parler comme elles… À ma grande surprise, mes prédications n’avaient pas l’effet escompté. Vous savez, Dieu est tellement grand et puissant qu’il n’a pas besoin de nous faire la copie de quelqu’un d’autre pour pouvoir nous utiliser puissamment. Même si ces grands prédicateurs m’enseignaient comment ils parlaient, se déplaçaient, me donnaient même leur vêtements à porter, je n’aurai pas eu d’impact.


Quand j’ai compris que le plus important était de se tenir dans la présence de Dieu pour recevoir de lui, j’ai alors commencé à être moi-même et à voir la différence.


La bible nous parle dans 1 Samuel 17, de l’histoire du jeune David qui arrive dans le champ de bataille pour voir ses frères et se rends compte qu’un ennemi (Goliath) est en train d’insulter l’Armée du Dieu vivant. Le chef de l’armée et l’armée elle-même étaient paralysés par cet ennemi. Le jeune David décide de se battre mais Saul le roi lui propose de porter ses vêtements de guerre à lui. David essaya les vêtements, mais voilà ce que la bible dit : ‘’ Saül fit enfiler sa tenue à David. Il plaça sur sa tête un casque en bronze et le revêtit d’une cuirasse. David mit l'épée de Saül par-dessus ses habits et voulut marcher, car il n'avait encore jamais essayé, mais il dit à Saül : « Je ne peux pas marcher avec cette armure, je n'y suis pas habitué. » Et il s'en débarrassa.’’ (1 Samuel 17 : 38-39)


Les vêtements de Saul représentaient, ses victoires d’hier, ses exploits du passées, son onction passée, mais aussi ses échecs et ses limitations… David ne pouvait pas compter sur les équipements de quelqu’un d’autre pour remporter la victoire!


Peu importe ce que le Seigneur nous appelle à faire, ne comptons pas sur l’onction, les victoires des autres, les victoires passées mais approchons nous de Dieu pour recevoir sa direction et son onction fraiche, et bien sûr soyons nous-mêmes.


Débarrassons-nous de tous les revêtements charnels, de l’onction d’hier et attendons-nous à Dieu pour une onction fraîche qui va faire toute une différence. Cela demande que les genoux fléchissent devant le Roi des Rois! Sommes-nous prêt pour cela? Dieu vous bénisse!

Valéry Nabi

Témoignages Récents
Rechercher par Tags