Il a comblé mon vide

Née en France, j’y ai grandi jusqu’à mes 12 ans et par la suite mon père a été affecté au Togo. Vers 10-11 ans, en France j’ai fait la catéchèse puis le baptême catholique et la confirmation. Dans notre famille la religion n’a jamais vraiment été un sujet de discussion. Ma mère, mes frères et sœurs sont musulmans, certains pratiquent, d’autres non et mon père catholique. En grandissant je savais qu’il y avait un Dieu, je croyais en lui, sans vraiment comprendre. J’ai commencé à avoir une «routine de prière» en 2012, ici au Canada à la fin de ma 1ère année d’université. Je partais à la messe chaque dimanche (j’essayais d’être constante) et je profitais pour me confesser (à chaque fois même si je savais que je referais les mêmes choses. Je trouvais cela hypocrite d’ailleurs!!). J’ai fais la connaissance de jeunes qui étaient très catholiques donc je les suivais sans vraiment comprendre. Parfois même c’était lourd, un peu comme une routine qui finissait par m’ennuyer et je n’aimais pas trop ça. Je ne priais que quand j’avais des problèmes en récitant ce que je trouvais pour chaque type de problème.


J’ai toujours été quelqu’un de très négative, je me dénigrais, me méprisais, me comparais à tout et tout le monde (surtout les filles). Je ne m’aimais pas, bref je n’avais aucune confiance en moi. Pour y remédier je cherchais l’amour partout (aujourd’hui je peux l’affirmer car j’ai réalisé quel était mon problème, ma blessure et sa source). Je m’attachais vite à tout le monde que ce soit en amitié ou en amour mais ça finissait toujours en déception.


Je pratiquais le basket et l’athlétisme depuis ma 5è année du primaire jusqu’à mon avant dernière année de collège, mais j’ai fini par laisser tomber parce que j’avais l’habitude d’exceller, d’être la meilleure puis un jour j’ai rencontré des meilleures joueuses que moi. J’ai perdu confiance et j’ai tout simplement arrêté. Ça a été pareil pour l’école. À mon arrivée à l’université, changement de pays, changement de situation, changement de niveau de vie, de méthodes, j’ai perdu mes marques, je n’excellais plus, je n’étais plus l’une des meilleures de la classe et j’ai fini par me décourager, perdre mes ambitions, mes objectifs à tel point que ça ne m’importait plus de réussir et même d’avoir mon diplôme.


Finalement, ma dernière relation amoureuse a abouti sur une grosse déception, plus grosse que toutes les autres à tel point que je ne savais plus quoi faire de ma vie. Me suicider? Oui j’y ai pensé. Ça n’allait tellement pas que je me suis rappelée que Dieu était là et j’ai décidé d’aller voir ce qu’était la «Jeunesse» dont mon ami Manassé m’avait déjà parlé. C’est ainsi que j’ai commencé à y aller, début janvier 2015, pour apprendre, rencontrer les gens et m’ouvrir. Je dis m’ouvrir parce qu’avant cette déception, malgré tout mon mépris envers moi-même, j’étais quelqu’un d’ouvert, d’altruiste, de généreuse, de sociable etc.. Tout ce qui était en rapport avec «donner aux autres» je le faisais et j’aimais ça. Mais après cela, je me suis complètement renfermée, je ne pouvais plus croire, ni faire confiance en personne. J’avais peur des gens, peur de la trahison, je me méfiais de tout et tout le monde, même de Dieu.


Au fil du temps, à force d’aller à la jeunesse chaque vendredi, de suivre des cours d’enseignements bibliques, de rechercher Dieu de tout mon cœur, j’ai commencé à comprendre.

La vision de Dieu que j’avais a commencé à changer, j’ai commencé à avoir du plaisir à le chercher, à apprendre à le connaitre. À vrai dire, le déclic a été le 31 janvier 2015 à une veillée de prière à l’église Gospelvie à Montréal. Je me sentais tellement lourde, mon cœur ne supportait plus mes douleurs, mes blessures. J’ai donc prié en demandant à Dieu de juste me soulager, m’apaiser et il l’a fait.

Ce jour-là, j’ai réalisé qu’il m’entendait, qu’il était là pour moi, et qu’il pourrait me guérir de toute cette douleur dans mon cœur mais qu’il fallait que je lui fasse confiance sans crainte, ni doute et que je me laisse aimée et pardonnée par lui de tous mes péchés. Je me suis repentis et j’ai mis ma confiance en lui. Depuis ce jour, j’ai décidé de lui rendre la place qui lui ait due, de le prier, le louer, me confier à lui et de ne plus jamais lâcher sa main par sa grâce.

Je ne regrette pas ce choix car chaque jour, j’en apprends plus sur lui, je sens qu’il me transforme en quelqu’un de meilleur, de positive, je m’ouvre complètement à lui et je ne dépends plus des autres, ni de leur «amour», mais seulement de Dieu.


Cela fera bientôt 1 an que j’ai donné ma vie à Jésus et aujourd’hui je peux affirmer que je suis différente. Il m’a transformée, a restauré mon cœur brisé et a comblé mon vide.

Je suis positive, joyeuse. J’ai appris à ne plus m’inquiéter et à tout lui laisser car il sait tout, lui seul me connaît mieux que moi-même et m’aime plus que n’importe quelle autre personne sur terre.

J’ai appris à m’accepter comme je suis, avec mes défauts et mes qualités. J’ai réalisé ma vraie identité en Christ. J’apprends à me faire confiance parce que Dieu est avec moi, son Esprit est en moi. Je suis choisie par Dieu, sainte et bien-aimée (Col 3 :12), je suis son enfant (Jean 1 :12), cohéritière avec Christ (Rom 8 :17), une nouvelle création (2 Cor 5 :17) et toutes ses créations sont précieuses et ont de la valeur à ses yeux. J’apprends à alimenter ma foi et renouveler mes pensées en lisant sa parole, en écoutant des prédications. J’apprends à lui abandonner ma vie avec mes projets, mes craintes, mes joies et mes désirs. J’apprends à le consulter avant de prendre une décision, à écouter sa voix et à obéir à sa volonté. Je réalise chaque jour qu’il est au contrôle de toute chose, qu’il a un plan pour chacun de nous et que son plan est parfait.


J’aimerai vraiment encourager toutes ces jeunes femmes, qui comme moi, ont été blessée par le monde (leurs familles, leurs ami(e)s…), qui se sont renfermées sur elles-mêmes cherchant à se reconstruire seule, qui ont un vide dans leur cœur, qui manquent d’amour. Seul Dieu peut combler ce vide, seul lui peut vous reconstruire et vous transformer, seul lui peut venir s’installer dans votre cœur à jamais et vous faire réaliser qui vous êtes réellement à ses yeux. Vous êtes aimées, précieuses aux yeux de Dieu. Abandonnez-vous à lui, confiez-lui tous vos fardeaux.

Que Dieu vous visite, que son amour se manifeste dans votre cœur et qu’il vous restaure. Au nom de Jésus. Amen!

Témoignages Récents
Rechercher par Tags

Notre Adresse :
Chambly (QC)  Canada

Appelez nous:

1-450- 447- 0444

Ecrivez-nous:

tsnicou@gmail.com